Angkor seuls avec 220 chanceux...

Dernière mise à jour : 17 mars

6768 tickets pour les temples d'Angkor achetés du 1/1/2022 au 5/2/2022 alors que 2,2 millions de touristes les ont visités en 2019... Retour au niveau de fréquentation de 1950...



Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, c'est dans ces conditions extraordinaires que nous avons pu découvrir, le 1er jour, les temples d'Angkor Wat, le Bayon et ses bas-reliefs et le Ta Prohm englouti par les fromagers...

...puis, le 2eme jour au coucher du soleil, le Phnom Bakheng en haut de la montagne...

...puis le 3eme jour seuls au milieu des temples du grand tour : le Banteay Srei magnifiquement sculpté tout en grès rose, le Preah Kanh et ses longues enfilades de pieces, les étendues d'eau du Prasat Neak Pean, le Ta Som, ses têtes sculptées et ses entrées mangées par les fromagers, le Mebon et ses éléphants gardant les quatre coins de la terrasse et enfin le Pre Rup et son grand escalier qui monte haut dans le ciel...

... Et le lever de soleil sur l'Angkor Wat le 4eme jour finira en beauté cette superbe découverte.

Crédit musique : Musique et Chansons de S. A. R. le Prince Norodom Sihanouk du Cambodge Orchestre et Concert d'instrument. Années 1960. Evanescence


Extrait de biographie de Norodom Sihanouk (source : "Cambodge, Maîtres de la terre et de l'eau" de Jean-Claude Pomonti)

Un membre de la famille royale que l'administration française a placé sur le trône du Cambodge en 1941, à l'époque de Vichy. Charismatique, recourant à son prestige de descendant de dieux-rois, il a jouté un rôle crucial de l'indépendance en 1953 jusqu'à sa destitution, en son absence, en 1970. Il a abdiqué à deux reprises, en 1955 et en 2004 (son dernier fils, Sihamoni, lui a alors succédé). Un million de Cambodgiens se sont déplacés pour assister au retour de sa dépouille mortelle de Pékin à Phnom Penh en 2012.

254 vues14 commentaires

Posts récents

Voir tout