• Elo

Après les volcans, la jungle 🌴🐊

Dernière mise à jour : 30 avr.

Visite de notre 1er site de vestiges mayas à Aguateca, près de Sayaxche.

Le site d'Aguateca n'est accessible que par lancha, et l'on s'imagine déjà explorateurs pendant le trajet de près d'une heure au milieu de la rivière, tantôt étroite, tantôt aussi large qu'un lac !

Durant la traversée nous voyons le plouf d'un crocodile (mais hélas pas le crocodile), une tortue qui se prélasse au soleil sur un tronc d'arbre, et de nombreuses aigrettes, cormorans et même un grand héron gris ! Ils nous regardent passer de loin ou, surpris, s'envolent et partent à tire d'ailes, bien plus rapides que nous malgré le moteur de la lancha qui nous propulse à toute vitesse.


Arrivés au petit port d'attache d'Aguateca (capacité environ 5 bateaux), nous nous accrochons à la seule autre lancha arrivée 1h avant nous (celle d'un couple franco-allemand, Chris et Maurice, rencontré le matin même à Sayaxche et croisé la veille à Coban). Nous ne serons que 6 visiteurs ce jour là, ce qui ajoute à l'impression d'explorateurs de la première heure !

L'accès donne le ton, il y a bien eu des escaliers jadis pour la visite du site, mais, soumis aux dures conditions de la jungle, ils sont en bonne partie vermoulus et impraticables. Miguel, notre guide francophone pour la journée, a travaillé jadis dans une équipe de fouilles archéologiques à Tikal et nous apprendra beaucoup sur les vestiges rencontrés ici qui datent du 8eme siècle après JC.

Dès les premiers pas, Miguel nous explique que nous sommes sur un site peu fréquenté et que nous sommes des visiteurs dans le domaine des animaux. Il faut faire attention où nous mettons les pieds, car près de 200 espèces de serpents sont recensées ici 😬. Ainsi, Miguel trouve un bâton pour chacun, et cueille deux feuilles d'une même plante (l'une de la plante femelle, l'autre de la plante mâle) qui servira d'antivenin en cas de morsure du serpent venimeux le plus répandu ici, le fer-de-lance.

Nous ne croiserons heureusement pas de serpents, mais verrons des termites et leur action terrible sur un arbre vivant, d'immenses fourmilières, et surtout, des singes hurleurs qui accompagneront notre progression sur le site avec leurs cris un peu effrayants il faut le dire !!


Après être montés jusqu'au mirador et sa belle vue sur la rivière, nous commençons par longer la faille géologique qui constitue la protection naturelle utilisée par les mayas de ce site pour resister contre d'autres cités mayas qui ont tenté de les envahir.



Les guerres étaient nombreuses du temps des mayas et les mayas d'Aguateca ont apparement dû quitter le site précipitamment, probablement du fait d'une violente attaque, ainsi l'on peut voir de nombreux blocs de pierre taillée au fond de la faille, qui ont dû servir à se protéger des assaillants. Ces blocs de pierre auraient été directement pris sur le temple tout proche, en partie démonté.



Puis nous arrivons enfin aux premiers vestiges : un temple à 13 piliers symbolisant les 13 niveaux de l'élévation chez les Mayas, juste en face du temple du roi.



Un peu plus loin, le grand temple au-dessus duquel des singes ateles se baladent dans les arbres, plus intéressés à se nourrir qu'à notre irruption dans leur univers.

Morgan croit reconnaître un mâle dans cette vidéo 🧐🤔😁.


Ici hélas les quelques stèles gravées ne sont que des reproductions, les originaux ayant été pour la plupart enlevés par des pillards... Mais nous verrons bientôt des originaux lors de notre prochaine visite de Tikal !

Nous terminons notre périple à la Indiana Jones avec le retour vers le bateau, sur le chemin toujours aussi périlleux dans la descente. Le capitaine du bateau nous a bien attendus 😅 et nous pouvons repartir sous un ciel menaçant en direction de Sayaxche. Voilà pour un premier avant goût des vestiges mayas, à suivre avec les sites à venir de Tikal, Yaxha et Quirigua...

120 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout