• Elo

Bienvenido à la Florida - 2. La vie des familles

Dernière mise à jour : 30 avr.


Chaque jour, nous avons été accueillis dans une famille différente, qui prépare le desayuno (petit déjeuner), l'almuerzo (le déjeuner) et la cena (le dîner). Le plus souvent, c’est la maman ou les filles de la maison qui préparent le repas sur l’estufada (la cuisinière à bois).

Dans la famille de Juanita le premier jour, c’est Juanita, sa fille et son petit-fils qui nous accueillent. Le premier dîner, elle nous régale avec un repas réconfortant : un œuf et des pâtes à la sauce tomate qu’elles ont cuisiné dans la cuisine commune devant la Casa Grande. Le repas préféré de Morgan ! Juanita a aussi préparé du thé et du café bien chauds. Le soir venu, nous passons notre 1ère soirée à discuter longuement tous les 4 à la lueur des chandelles, loin de nos téléphones, ordinateurs et autres appareils électroniques. Un moment privilégié à cultiver ♥️.


Le lendemain, Juanita nous fait faire le tour de la plantation pour voir l’étendue et la variété du site. La majorité des plantations sont des caféiers, essentiellement des arabica, mais on trouve quelques robusta aussi, les arbustes sont alors beaucoup plus grands (robusta à gauche à côté d'Esteban, arabica à droite à côté de Juan Pablo).


Le délai minimum d’obtention d’un grain de café est d’une année depuis la graine. On trouve aussi des noix de macadamia (là il faut compter 8 ans entre la graine et le premier fruit), des cabosses de cacao, du maïs (pour la consommation personnelle), des bananes (plantain et autres). Morgan adore sucer les fèves fraiches de cacao et en boire le jus.

Juanita nous a aussi montré l’école qui accueille une quinzaine d’élèves de la plantation jusqu’à 6 ans. L'école est fermée depuis fin octobre pour les grandes vacances.


Au-delà de 6 ans, les enfants vont à une école située à 2km. Il fallait y aller à pied, mais désormais un mini-bus les y emmène, leur évitant un retour à pied en pleine nuit (et sous la pluie plusieurs mois par an). Ce mini-bus est l’un des projets qui ont été menés ces dernières années par l’association* Pérégrinactions dont nous parlerons dans le prochain post « Bienvenido à la Florida – 3. La Communauté ».

Nous sommes ici à 1000 mètres d’altitude, sur les contreforts de la Sierra Madre, et les nuages s’accrochent chaque jour et se transforment en pluie battante pendant 3 à 4 heures durant l’après-midi.



Ainsi, tout est verdoyant autour de nous, entre la chaleur du matin et l’eau de l’après-midi.

Le lendemain, après un bon petit-déjeuner, Juanita nous emmène à la découverte du patio de séchage du café.


Le patio aussi a été l’objet d’un des projets menés par la Communauté ces dernières années. Tous les matins, chaque famille fait sa récolte de baies de café, puis l’apporte vers 13H à la pesée. Chaque récolte est méticuleusement pesée et notée dans un registre qui servira à calculer les revenus de chaque famille.

Puis la récolte est mise en commun pour les étapes suivantes : La fermentation pendant 12 à 36 heures Le lavage et dépulpage pour séparer les grains de café de la cosse à l’aide d’une machine (voir 1er post de Morgan « Bienvenido à la Florida – 1. La plantation de café ») Et enfin le séchage qui dure de 8 à 10 jours quand le temps est bien sec, mais plutôt de 20 jours actuellement, en fin de période des pluies. Ainsi, chaque jour il faut sortir et étaler les grains de café au soleil puis les rentrer avant la pluie de l’après-midi.



Pour le déjeuner, c’est Laura qui nous reçoit chez elle avec un délicieux poulet frit accompagné de riz à la tomate, et bien sûr de tortillas. Tout le monde se régale. La limonade maison est aussi appréciée par tous.

L’après-midi, nous profitons de la pluie pour étudier dans l’espace collectif extérieur de la Casa Grande. Parfois, la pluie est si forte sur le toit en tôle ondulée que l’on s’entend à peine !

Nous étudions jusqu’au soir aux chandelles.


Le soir venu, pour la cena (le dîner), Laura et sa fille nous ont préparé des œufs et de la banane plantain dans une sauce aux haricots rouges. Là aussi, il ne restera rien dans les assiettes saucées avec les tortillas.



Le lendemain matin, réveil pour Elo aux aurores pour voir le lever du soleil. Malgré les premières lueurs de l’aube, les étoiles restent encore visibles dans le ciel sans pollution lumineuse.

Le soleil va bien vite sécher l’humidité des pluies de la veille et de la nuit, faisant fumer le toit et les poutres de la Casa Grande.


C’est alors que Dany et Andy, 13 et 11 ans, les fils d’Emilia, viennent nous chercher pour nous emmener chez eux pour le petit déjeuner.


Sur la route, ils nous montrent la piscine où les enfants de la Florida se baignent, et nous proposent d’aller nager l’après-midi.

Sur le chemin, nous sommes impressionnés par les plantes luxuriantes, fougères arbustives, arbres gigantesques et couverts d’épiphytes.


Arrivés dans la maison d’Emilia, Lloili et Darly, les deux filles de la maison, 19 et 17 ans, nous accueillent et préparent le petit déjeuner : des tortillas conservées bien au chaud dans une feuille de bananier et un linge, qui accompagnent des œufs à la tomate, des bananes plantain et une purée de haricots rouges. Et bien sûr, du café.


Gabin et Morgan sont ravis de voir qu’une petite chatte câline habite dans cette maison. Ils passent tout le temps du petit déjeuner à lui faire des caresses. Il y a aussi des canards, des poules et des cochons dans leur enclos.

Emilia nous rejoint à son tour avec son sourire chaleureux et échange avec nous sur nos premières impressions à la Florida. Emilia est l’un des piliers de la communauté et participe activement au lien avec l’association* grâce à laquelle nous sommes ici. Cela se voit qu’elle est habituée à échanger avec des étrangers, et elle nous met à l’aise, malgré notre espagnol limité, pour poser des questions et mieux comprendre la vie de la Florida. Ainsi, elle nous invite à participer à la réunion* la communauté qui se tiendra un peu plus tard. C’est aussi Emilia qui nous conviera à l’office hebdomadaire de l’Eglise le dimanche.

Et c’est encore Emilia qui préparera à plusieurs reprises un thé spécial pour enrayer le mal de ventre de Gabin et nous en donnera à emporter juste avant notre départ !

Lorsque nous lui demandons si nous pouvons participer à la préparation du repas du midi, elle nous propose de venir dès 11H pour cela chez elle. Lloli, sa fille nous fera participer à la découpe des légumes (poivrons et céleri) qui accompagneront les pâtes à la mayonnaise et le poulet frit.


Elodia s’essaiera même à la confection des tortillas avec Émilia.

Nous en profitons, un peu plus aguerris en espagnol, pour demander à Lloili comment se passent les études. Elle nous explique que les études au-delà du collège coûtent cher car il faut prévoir le transport, les repas, etc. Nous lui demandons aussi si les garçons font parfois la cuisine, elle nous répond que c’est plutôt rare, mais qu’ils aident à la récolte du café et aident le papa dans divers travaux de la maison. Pendant que Gabin et Morgan se réjouissent de retrouver la petite chatte de la maison et caressent poussins et petits canards, JP prépare la limonade.

Notre dernière famille sera celle de Josephina, Erwin, Fabiola, Giovanni et Sergio. Nous avions justement rencontré Fabiola lors de la réunion* de la Communauté. Fabiola a 10 ans et avait engagé la conversation avec nous.


Elle a tout de suite su comment reformuler ses questions quand on ne comprenait pas : 1ère phrase « XXX ??? » Reformulation « Quando dias aqui ? » moi comprendre et pouvoir répondre à Fabiola  ! 😁😅

Dans la famille de Josephina, tout le monde est souriant : Josephina en faisant la cuisine et en discutant avec nous, son mari Erwin qui nous explique plein de choses sur les plantes et les animaux des environs. Après un bon petit déjeuner de croquettes de bananes plantain aromatisées de buena herba et de pimiento (le petit déjeuner préféré de Morgan et Elo), la famille nous propose de les accompagner pour une grande balade du dimanche matin à travers la plantation.


Nous voilà partis tous ensemble, en passant par un superbe petit chemin le long de la digue où Sergio vise les petits poissons à la fronde, ce qui impressionne beaucoup Gabin et Morgan. Erwin et Josephina récoltent des inflorescences de Pacaya (comme le volcan !). Fabiola et Giovanni nous montrent les insectes qu’ils attrapent (papillon, scarabée) et nous montrent les plantes à ne pas toucher, comme ce chichicaste que je prends par la tige, n’ayant pas compris le message. Fabiola me dit « no tocar ! » et me montre le résultat des piqûres de la feuille sur sa main. Cours d’espagnol et de botanique accélérés.


Au cours de cette balade instructive et gourmande, nous aurons mangé des lima fresca, des lima mandarina et rapporté plein de choses pour le déjeuner. Le Pacaya que Josephina cuisinera en Pacaya à l’œuf frit, et le malanca, sorte de taro ou manioc, cuits et servis avec une sauce tomate feront notre régal du midi.





Et Josephina nous offrira le reste de la récolte de lima fresca, noix de macadamia et petits piments. Voilà un excellent repas entièrement préparé avec des ingrédients de notre cueillette du matin (sauf le riz).


Et nous voyant loucher sur les fèves de cacao qui sèchent, Josephina nous en fait griller quelques-unes sur l'estufada, que nous dégustons avec délice.

Le retour à la Casa Grande s’annonce humide, mouillé puis franchement trempés, mais quelle rigolade ! Nos chaussures mettront 72 heures à s’en remettre, il suffisait pourtant de regarder comment tout le monde ici se déplace par temps de pluie, en tongs ou chaussures ouvertes.




Pour notre dernier soir, Josephina nous a préparé un excellent chocolat chaud à partir des galettes de cacao fabriquées avec les fèves de cacao de la Florida (+ sucre et eau) « Le meilleur chocolat chaud que j’ai bu de ma vie » dit Gabin, on confirme !




Retour à la lampe torche entre deux averses, après avoir dit au revoir à toute la famille avec qui nous avons passé une si bonne journée.


Muchas muchas gracias à toutes les familles de la Florida de nous avoir ouvert les portes de leur foyer, et pour ces incroyables moments passés en leur compagnie ♥️.

*voir post suivant « Bienvenido à la Florida – 3. La Communauté »

166 vues6 commentaires

Posts récents

Voir tout