top of page

Cartier, Vasco de Gama, Cook, … images d'enfance 🗺⚓🧭

Quand les souvenirs d’enfance, vus de France, imprègnent la vie adulte, cela donne cela… Les images remontent et s’entrechoquent pour reconstituer un imaginaire d’enfant où les voyages et les découvertes ont toujours été omniprésents et ont nourri l’envie d’ailleurs. Voici un petit florilège de mes lectures passées qui ont été autant d’images d’Epinal et qui ont certainement inspiré une partie de notre itinéraire. Quelles étaient les vôtres ?


Le Canada

Mandaté par le roi de France François Ier, il aborde en 1534 le golfe du Saint-Laurent et explore le territoire alentour qu'il nomme Canada (de l'iroquoien kanata, village). Auteur de cartes, Cartier, par ses relations, est le premier Européen à décrire et nommer ces eaux, leurs rives et leurs habitants.

Le scorbut a causé d’énormes pertes parmi les équipages au long cours et figura, à juste titre, au premier rang des préoccupations des capitaines. Jacques Cartier et son équipage faillirent en périr lors de leur hivernage de 1535 en Gaspésie et la plupart ne furent sauvés qu’en consommant des feuilles et des écorces d’un résineux, probablement un Thuya ou « arbre de vie », sur les conseils d’un indien Iroquois.



Le Guatemala

La principale différence, et la plus visible, entre les Mayas, les Incas et les Aztèques est leur répartition géographique : Les Mayas vivaient dans les forêts du Guatemala et de l’Etat de Chiapas au Mexique et construisaient de nombreuses villes autour de temples et de palais pyramidaux.

L’empire inca s’étendait sur 4 000 kilomètres, de l’Équateur à l’actuel Chili. Leur empire s’étendait sur près de 950 000 kilomètres carrés. La principale ville impériale inca s’appelait Cuzco. L’un des principaux sites incas, Machu Picchu, a été construit vers 1450.

Les Aztèques se sont installés dans le centre du Mexique, leur capitale étant Tenochtitlan, qui deviendra plus tard Mexico City. Ce peuple nomade est venu plus au nord.

Il a fallu vingt ans aux hispaniques pour conquérir le Yucatán, alors que deux années ont été nécessaires à Cortés, cousin de Francisco Pizarro au deuxième degré, pour anéantir l’Empire aztèque. Les Mayas en ont profité pour faire anéantir la civilisation Aztèque par les espagnols. En 1525, le conquistador espagnol Hernán Cortés est passé à quelques kilomètres des ruines de Tikal, mais ne l’a pas mentionné dans ses lettres. La culture Maya a continué à se développer et à notamment échapper aux Conquistadores car les terres et richesses des Mayas du Guatemala étaient vues par les Conquistadores sans grande valeur… pour eux (peu d’or, …).


La Californie

Toujours plus loin… le Far West. Les cow-boys, les Indiens… toute une histoire ! Les Mystères de l’Ouest - avec Robert Conrad, Ross Martin et Michael Dunn - que de souvenirs pas