• Elo

Priscilla à Paris ! 💌

Dernière mise à jour : 16 avr.

Vous vous souvenez de Priscilla, la jeune chanteuse de 17 ans que nous avions rencontrée au Guatemala ? (Voir post "Une cantatrice de 17 printemps"). Eh bien Priscilla est arrivée aux Pays-Bas grâce à son prix au concours de chant. Elle devait y rester quelques semaines puis rentrer au Guatemala. Mais Priscilla rêvait d'aller visiter Paris. Nous avons donc lancé un appel pour savoir qui pourrait héberger Priscilla pour quelques jours et l'accompagner dans sa visite parisienne. 3 bonnes âmes ont répondu présent : Laurence, Elisabeth et Tatine, la "abuela" de Gabin et Morgan.

Puis la détérioration des conditions sanitaires en France et l'obligation du pass sanitaire européen ont conduit à annuler la proposition et reporter l'accueil de Priscilla à une autre fois.

Mais c'était sans compter la détermination de cette jeune femme de 17 ans, qui n'est pas venue jusqu'en Europe, à seulement quelques heures de train ou de bus de Paris, pour se laisser décourager par un confinement quasi total aux Pays-Bas et une "petite" pandémie mondiale qui dure depuis 2 ans...

Donc Priscilla nous annonce au détour d'une conversation Whatsapp jeudi dernier, qu'elle irait seule par le bus à Paris le lundi suivant, et qu'elle a réservé 3 nuits d'hôtel ! 😲



Branle-bas de combat de dernière minute, Tatine a relevé le défi et organisé une visite parisienne expresse, Tour Eiffel, Quais de Seine, Samaritaine, Opéra, Louvre, terrasse de café, macarons Pierre Hermé et dégustation d'escargots compris !!


Tatine, on te laisse la plume pour nous raconter les péripéties de Priscilla à Paris...


"Gérard et moi, les grands-parents de Gabin et Morgan, avons accueilli Priscilla autour d’un verre chez nous (appartement en travaux..), puis d’un dîner le premier jour à La Gloriette, petit restaurant traditionnel, après une première photo sur fond de Tour Eiffel.


Les mains, les yeux, un charabia de petits mots espagnols et …Google translation nous ont permis de faire connaissance, et de lui expliquer les mets français de la carte. Tout ça pour qu’elle choisisse… un hamburger au poulet (!) 😂


Le lendemain, Priscilla nous rejoint chez nous pour prendre le bus 72 qui longe la Seine et lui offre un panorama sur quelques monuments de Paris jusqu’à la place de la Concorde. Le Jardins des Tuileries, le Louvre et sa pyramide, les stations de métro, le jardin du Palais Royal et ses colonnes Buren… jusqu’au voiturier du Grand Véfour et les Caves Legrand, tout est demande de photos par Priscilla !


Stop bien mérité chez Eric Kayser pour déguster une tarte aux framboises et ….se reposer un peu avant d’aller visiter l’Opéra Garnier. Le guide multimédia en espagnol était mieux que mon charabia ! Elle a adoré les ors de notre bel Opéra et devant les loges s’est mise à chanter, au grand plaisir de quelques touristes présents.


Après une halte chez Hermé pour déguster ses merveilleux macarons, direction la Samaritaine superbement rénovée. Un stop à l’expérience immersive "sound journey to space" (reproduction des sons et visuels qu’entendent les astronautes au décollage de la fusée Ariane : impressionnant !). Un tour au rooftop du superbe Cheval Blanc pour sa vue sur tout Paris et une photo avec les portiers endimanchés ravis !


Dîner au Bistro Nella, chez notre ami Ganesh (pizzas, pastas et plats français en tout genre..). Et que prend Priscilla ? Des pâtes à la carbonara … !


Second jour de visite. Nous marchons le long des berges de la Seine avec ses péniches fleuries et la Tour Eiffel en ligne de mire (photo, photo….), allée des Cygnes pour jeter un œil à la statue de la Liberté, Trocadéro et finalement la Tour Eiffel.

Pass sanitaire de Priscilla refusé....réglementation de la Tour Eiffel nous dit-on (alors que Priscilla a passé la frontière il y a deux jours avec ce pass…). Il faut trouver une pharmacie tout près, qui va rentrer les infos de son pass dans son ordinateur et nous ressortir 2 min après un pass sanitaire européen flambant neuf (payant bien sûr ! hallucinant…). Mais le rêve de Priscilla se réalise enfin : monter sur la tour Eiffel. En ascenseur pour le second étage puis, après avoir admiré en long et en large les toits de Paris et autres monuments, descente à pied.



Dîner d’adieu au restaurant Le petit Voisin. Ce coup-ci on lui tend un piège pour lui faire déguster des spécialités françaises : escargots de Bourgogne et crêpes Suzette à la chantilly (c’est la chandeleur). Elle a adoré les deux !


Jour de départ pour prendre son blablacar pour Amsterdam. Rdv fixé à 10h chez nous. Priscilla arrive à 11h30 en brandissant fièrement une photo d’elle à l’Arc de Triomphe ! Elle y est allée toute seule ce matin. Quel tempérament !

Retour au blablacar in-extremis direction les Pays-Bas confinés et retour prévu au Guatemala le 12 février."


200 vues11 commentaires

Posts récents

Voir tout