Highway 43 Forgotten World

D'un volcan à l'autre, de New Plymouth et son Mont Taranaki, à Whakapapa et son Mont Ruapehu, nous sommes passés par la "Forgotten World Highway 43".


Et elle porte bien son nom ! D'abord on voit les villages se raréfier, puis la route devient piste au moment de traverser une partie de réserve naturelle. Et en plus, après quelques jours de tempête juste avant notre passage, des pans de route sont tombés, des arbres ou des rochers jonchent une moitié de la route à plusieurs endroits, et les cascades jaillissent abondamment tout au long de la route.

On passe par un tunnel qui semble avoir été creusé à la pioche, les parois et le sol sont boueux et il est préférable de ne pas avoir à freiner à l'intérieur. Il est appelé "Le trou du Hobbit"...

Crédit musique : Ororuarangi, Putorino Flute, 2021


La route 43 passe aussi par le village de Whangamomona qui s'est autoproclamé République Indépendante, imprimant ses propres passeports !


Le mot maori : "Whakapapa" signifie lignée, généalogie.

Réciter le whakapapa était, et est, une compétence importante et reflétait l'importance des généalogies dans la société maorie en termes de leadership, de droits fonciers et de pêche, de parenté et de statut. Il est au cœur de toutes les institutions maories. Il existe différents termes pour les types de whakapapa et les différentes façons de les réciter, notamment: tāhū (réciter une lignée directe d'ascendance uniquement par la lignée aînée); whakamoe (réciter une généalogie incluant les mâles et leurs épouses) ; taotahi (réciter la généalogie en une seule ligne de descendance) ; hikohiko (réciter la généalogie de manière sélective en ne suivant pas une seule descendance) ; ure tārewa (lignée masculine passant par le premier-né mâle de chaque génération).

109 vues6 commentaires

Posts récents

Voir tout