• Elo

Un Ferry entre les fjords 🚢⛰️

C’est en ferry que nous passons de Wellington sur l’Ile Nord, à Picton sur l’Ile sud.


D’ordinaire c’est toute une organisation car les voitures de location ne sont pas censées passer d’une île sur l’autre. Il faut alors changer de voiture à l’embarcadère. Mais désormais, en l’absence de touristes, les agences des embarcadères sont fermées, nous pouvons donc faire notre bout de chemin sans interruption.

De la pluie est prévue pour la nuit, et le vent souffle assez fort. Notre voisin de table de petit déjeuner à l’auberge de jeunesse de Wellington qui part, lui, le lendemain, nous souhaite une bonne traversée et espère que notre bateau ne coulera pas ! 😰 Il précise aussi qu'il ne prendra pas de petit déj, on n'y avait pas pensé 😁🤢.

En effet, nous traversons le détroit de Cook, qui relie la mer de Tasman à l’Océan Pacifique. C’est l’un des détroits les plus dangereux au monde, avec de forts courants en raison du phénomène de marée : lorsque celle-ci est haute dans la mer de Tasman, elle est basse dans l'océan Pacifique, et vice-versa.


Crédit musique : Artiste néo-zélandais Music video by OMC performing How Bizarre. 1996 Universal Music NZ Ltd.


La traversée sera finalement assez tranquille, même si les vents sont assez impressionnants sur le pont supérieur, et même si nous traverserons toutes les saisons pendant les quatre heures que dure la traversée (patchwork de nuages en partant de Wellington, temps dégagé ensuite, grand soleil et eau bleu turquoise à l’approche de l’Ile Sud, soudainement pluies et vents violents, et enfin retour du soleil derrière les nuages). C’est un spectacle de tous les instants, nous aurons passé la traversée à virevolter entre les différents ponts, émerveillés par les changements de lumière.


Arrivés sur l’Ile Sud, nous restons à l’Auberge de jeunesse de Picton, à partir de laquelle nous pourrons profiter du beau ciel bleu du lendemain pour prendre de la hauteur et découvrir la très belle côte de Queen Charlotte Sound et les eaux d’un beau bleu dans laquelle tombent les fjords.


Après une excellente soirée de discussion avec Max, le futur conducteur de train japonais resté en Nouvelle-Zélande depuis le covid, et Johnny, et ses incroyables tranches de vie ; marié à une Russe, vendeur de miel au Japon et maintenant conducteur de camions de transport de bois ; demain, nous continuerons notre route vers le Sud, en direction de Kaikoura, peut-être avec un invité-surprise dans notre voiture… à suivre.

113 vues4 commentaires

Posts similaires

Voir tout