top of page

Aux sources du bouddhisme japonais

Destination Asuka, ville située à 1h15 en train de Kyoto. Au Japon avant le 6ème siècle la capitale changeait fréquemment mais le village d'Asuka, à 20km au sud du centre historique de Nara, fut la plus importante première capitale du Japon.

Cette époque est marquée par l'arrivée du bouddhisme dans l'archipel, ainsi que par l'influence de la culture étrangère. Une grande partie de la culture japonaise s’est développée à cette époque, dans cette région qu’on appelle Yamato, le berceau nippon.


Nous avons été accueillis par les hôtes du minshuku (auberge traditionnelle), Mr et Mrs Kitamura, où notre guide pour la journée Mr Nakajima nous a proposé une balade en vélo à assistance électrique. La chaleur (37°c) et la faible appétence de JP pour le vélo ont eu raison de cette aventure... Et notre guide nous a proposé de continuer la découverte de la région avec sa voiture !


Ancienne capitale du Japon de 538 à 710, Asuka est considérée comme le berceau du Japon. Elle donne ainsi son nom à la période historique d'Asuka et devient le témoin des premiers échanges avec la Chine, avec notamment l'établissement du bouddhisme au sein de l'archipel.

Le village est réputé auprès des Japonais pour ses sites archéologiques, ses paysages de moyenne montagne et ses rizières en plateau.

Nous avons ainsi visité le grand tombeau Kofun Ishibutai, un tertre funéraire du VIIe siècle dont la chambre en pierre n'est pas recouverte, permettant donc d'y pénétrer.

Puis nous sommes allés au temple Asuka-dera, premier temple bouddhiste établi au Japon où notre guide nous a proposé de faire un voeu.


Dernières visites, le temple Oka-dera, un peu excentré dans les montagnes, et la petite ville de Kashihara, préservé comme au temps d'Edo et servant de décor naturel pour certains films de samurais.

La prochaine étape de notre périple fut le mont Shigi (信貴山, Shigisan) dans le district d'Ikoma de la préfecture de Nara au Japon.


C'est sur cette colline que s'est déroulée la bataille de Shigisan en 587. L'une des légendes associées au mont Shigi rapporte que le prince Shōtoku a prié que les dieux lui accordent la victoire sur ses adversaires. Le prince est un descendant de la famille Soga fidèle au bouddhisme. Au cours de l'année du Tigre, le prince Shōtoku fait la promotion du bouddhisme, ce qui le conduit à un conflit avec la famille Mononobe. Tandis qu'il se trouve au mont Shigi, le prince prie pour remporter la victoire sur Mononobe no Moriya. Bishamonten, déité bouddhiste de la guerre, lui rend visite au cours de l'heure du Tigre, le jour du Tigre. Le prince Shōtoku attribue sa victoire à Bishamonten à l'issue de la bataille de Shigisan. Pour le remercier, le prince fait alors construire un temple en son honneur.

Ce grand temple, sur les hauteurs de Nara et d'Osaka, vieux de plus de 1500 ans, offre la possibilité d'y dormir en profitant du calme et de sa situation exceptionnelle. Cet ensemble permet d'accueillir les personnes souhaitant s'initier au zazen, la méditation zen.

Notre chambre familiale donnant sur la montagne est une merveille de tranquillité et la balade du soir à la tombée de la nuit, presque seuls dans cet ensemble de temples est inoubliable.

Ce fut aussi l'occasion de participer à la cérémonie du feu, commençant à 4h45 le lendemain matin (lever du soleil), et de faire donner nos vœux par des moines dans le grand temple à 5h45. Deux moments emprunts de sérénité et de partage qui resteront dans nos mémoires.


48 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page