top of page
  • Photo du rédacteurElo

Japon le pays des gourmands 🍣🍦🍰🍮🫕🍜🍲🍵🍧🍉🍑🍐🍓🍒🐚🐟🦀🪼

"Au Japon on mange des sushis" ah bon ? Oui certes un peu mais aussi des dizaines voire centaines d'autres spécialités. Les japonais sont des gourmands, ils aiment bien manger et nous on a adoré découvrir de nouveaux plats presque chaque jour en 1 mois !


Sushis, bon d'accord on a mangé quelque fois des sushis mais pas plus de 5 ou 6 fois en 1 mois. Mais qu'est-ce qu'ils étaient bons, en particulier ceux de Manten sushis avec Yumi le dernier jour avant de partir à l'aéroport.



Par contre sans traducteur local, pas toujours facile de s'y retrouver, exemple de menu 😳😂, merci Google Lens et un peu d'aventure en essayant au hasard.



Les ramens bien sûr ! La soupe de nouilles avec quelques tranches de porc, le plat délicieux et bon marché par excellence. Là aussi toutes sortes de variantes et de bouillons différents (voir le film "Tompopo" assez déjanté mais très drôle sur la recherche de la recette parfaite du bouillon de ramen !).



Les nouilles soba, nouilles de sarrasin mangées froides avec un peu de shoyu, sauce soja. Parfait pour l'été. Ne pas faire comme une goinfrette de notre connaissance en versant le shoyu directement dans le plat mais plutôt un peu de sauce dans le petit contenant et y plonger quelques nouilles pour les déguster. Ne pas non plus pouffer de rire dans son bol...




La pause glace, obligatoire par 35 degrés en pic de chaleur chaque jour. On nous a dit "bien boire et bien manger", on applique à la lettre ! 😜. La classique : glace au lait ou glace au matcha. La meilleure que l'on ait mangé et de loin : la glace au lait d'Hokkaido et au matcha dégustée au petit village de Gokayama chez la petite marchande à l'entrée du village. Indétrônée malgré les multiples essais suivants 😉. D'autres parfums comme le roasted tea, le sésame, pas mal non plus ou encore la glace à l'or de Kanazawa pour le bling bling.



Autre variante : la glace pilée surmontée de pâte de haricots rouges avec du sirop de fraise ou matcha ou même sucre liquide... Très sucré 😝 mais la glace pilée rafraîchit bien, comme ici au temple du Kiyomizu à Kyoto.



Le dîner traditionnel : nous avons eu plusieurs occasions d'en profiter, lors de nos séjours en Ryokan. C'est à chaque fois un plaisir pour les yeux et aussi pour nos palais, même si nous ne sommes pas habitués à certaines textures gluantes ou gélatineuses. Un post spécial suivra car il y a trop à dire et surtout à montrer ! Par exemple ici ce n'est "que" le petit déjeuner...



L'omerice, omelette au riz. À Kanazawa nous avons déjeuné chez le maître en la matière, avec un coup de main d'expert pour la retourner dans la poêle ! Et le tout cuisiné avec des baguettes bien entendu.




Une alternative à la pause glace : la pause thé et gourmandise. Thé vert bien sûr et pour la gourmandise, d'infinies possibilités, parmi lesquelles les mochis, les brochettes de boulettes de riz gluant, ou encore le petit poisson fourré aux haricots rouges miam 😋. Ou pour les becs salés, le concombre au sel.



Les tempuras 🍤, légumes et fruits de mer en friture, grand classique des repas japonais. On en trouve de toute sortes, le tout est de trouver LE maître tempuras qui sait faire une panure fine et croquante en conservant le goût des aliments. Là encore un bon repas avec Yumi à Kyoto nous a permis d'en déguster d'excellentes.



Un autre classique, le curry japonais. Moins photogénique mais un délice, succès assuré auprès des enfants.



D'autant que chaque région a ses plats phares en fonction des ingrédients locaux.

A Osaka, Street food en folie avec le poulpe 🐙 sous toutes ses formes, avec en star le takoyaki, mais aussi les brochettes de poulpe. Là aussi, le coup de main du cuisinier est essentiel pour retourner la boulette de takoyaki !




En boisson, pour accompagner tout cela, en général du thé froid (thé vert ou thé oolong) du saké bu chaud ou froid ou de la bière 🍺. 3 grands brasseurs historiques se partagent le marché : Kirin, Asahi, Sapporo. Mais depuis quelques années, de plus petites brasseries sont apparues grâce à l'assouplissement d'une loi obligeant à un volume minimum. Ainsi l'on peut trouver quelques petites bières locales comme ici à Miyajima ou encore dans ce bar à bières d'Hiroshima. Sans oublier les edamame 🫛 qui les accompagnent parfaitement.



Le Sukiyaki, fondue japonaise avec un fond de sucre, eau, shoyu, dans lequel on plonge des poireaux, du chou, du tofu, des champignons shiitake et enoki, de petites nouilles fines, du fou (sortes de pain en cube) ainsi que des tranches de viande de boeuf très fines. Comme ici chez Yumi qui nous a invités à dîner chez elle 🥰.



Certaines villes ont des spécialités comme les okonomiyaki d'Osaka ou leur variante d'Hiroshima avec des udon ou des soba en plus du chou, de l'oeuf et de la crêpe ! Fabriquées devant vous sur une plaque chauffante, miam.



Les fruits sont toujours superbement bien présentés, impeccables dans leur petit support personnel qui les préserve de tout choc, permet de les transporter et de les offrir en cadeau. Ici, séchage des prunes umeboshi à Kanazawa.



Les voyages en train sont aussi un prétexte parfait pour manger d'incroyables bentos 🍱.

Ci-dessous un petit extrait de nos plus beaux et meilleurs bentos (les deux vont ensemble, on n'est rarement déçus). JP a même essayé un bento au fugu, ce poisson qui peut être mortel s'il est mal préparé, il fallait oser... 😬